Pour permettre aux personnels prioritaires d’exercer leur activité essentielle à la crise, la Communauté de Communes du Bassin de Joinville et l’Éducation nationale ont mis en place l’accueil solidaire de leurs enfants.

Quels sont les professionnels concernés?

 
Tous les personnels de santé, médico-sociaux, travaillant au sein de structures (hôpital, Ehpad, etc) et libéraux, dont l’activité est essentielle à la gestion de la crise sanitaire et dont les enfants sont habituellement scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires de la Communauté de Communes. La prestation est également ouverte également aux agents administratifs des établissements mobilisés durant cette crise. Pour bénéficier de cet accueil, il suffit qu’un seul parent soit professionnel prioritaire.

Une présentation de votre carte professionnelle pourra vous être demandée par l’équipe d’accueil.

Comment s’organise cet accueil ?

 
Pour l’instant, au regard des demandes formulées sur la semaine écoulée,  la majorité des enfants a été accueillie à l’ECOLE DIDEROT/MERMOZ à JOINVILLE qui a accueilli les enfants de proximité.

Les enfants sont accueillis les jours habituels d’école, de 7h30 (arrivée possible à 8h20 sur le seul temps scolaire) à 18h30. Ils sont pris en charge par les enseignants sur le temps scolaire et le personnel communautaire pendant le temps de garderie et du déjeuner. Ils peuvent déjeuner sur place en apportant un panier-repas.

 

D’autres points d’accueil pourraient être également prévus dans d’autres écoles en fonction des demandes potentielles et des possibilités organisationnelles. N’hésitez pas à vous faire connaitre auprès de votre directeur d’école et auprès de la CCBJC.

 

Comment inscrire son enfant ?

 

‍Par téléphone : auprès de votre Directeur d’Ecole 

et

Par mail à l’adresse : secretariat@ccbjc.fr

Ou via le lien suivant :

https://ppe.orion.education.fr/academie//itw/answer/s/humulmvxrw/k/personnels_soignants

 

Il vous faudra alors préciser : le nom de l’enfant, l’école d’accueil habituelle, les heures de garde souhaitées et les jours sollicités. Votre carte professionnelle pourrait également vous être demandée.

Ce dispositif pourra être adapté en fonction de l’évolution de la situation de crise.