Actualités

C’est un véritable « quartier sportif » qui verra le jour puisque dans la même zone géographique seront groupés le terrain de foot et sa piste d’athlétisme, un square multi sport extérieur, le gymnase du champ de tir, les terrains de tennis couverts et le complexe sportif.

 

Suite à la procédure obligatoire de concours de maîtrise d’oeuvre, c’est le cabinet d’architecture « KOZ architectes » de Paris a été retenu pour réaliser les plans de ce futur ouvrage qui s’implantera sur la zone du Rongeant et c’est bien l’avant-projet définitif d’un montant de 6 242 000,00 €uros (HT) qui a été validé lors du conseil communautaire du 30 janvier 2018 à l’unanimité des délégués communautaires, moins une abstention.

 

Les espaces intérieurs comme extérieurs seront traités de façon simple avec l’alliance de matériaux bruts tels que le bois et le béton. Ajouté à ceci de nombreuses surfaces vitrées du côté de la rue des coquelicots afin de laisser une vue dégagée sur les vallées et forets qui feront face à cet immeuble.

 

L’accès principal se fera par un large hall d’entrée à partir duquel toutes les salles seront visibles. Assimilé à une véritable « place de village » par l’architecte, lors de sa présentation, ce large parvis deviendra une zone d’échange conviviale pour les utilisateurs du site.

 

Selon les premières estimations du planning prévisionnel les travaux pourraient débuter dès le 1er trimestre 2019.

 

Ce complexe sportif sera doté :

 

  • D’une salle de compétition de 1000 m² (Basket, Handball, Volley, Badminton)
  • D’un espace d’escalade
  • D’un dojo de plus de 250 m²
  • D’une salle de boxe
  • D’une salle de musculation
  • D’une salle de danse
  • D’une salle de squash
  • De 250 places en gradin
  • D’un club house
  • D’un logement de gardien
  • De 150 places de parking
  • De 2 cours de tennis couverts
  • D’un parvis d’accueil extérieur

Implantée sur une parcelle située  au cœur de la ville de Joinville, propriété de la CCBJC, la Maison de Santé Pluriprofessionnelle proposera aux habitants du territoire, en complément de la maison médicale et du centre de santé de Doulevant-le-Château, une offre de soins complète et diversifiée (médecins, infirmières, kinésithérapeutes, sages-femmes, pédicures-podologues, diététicienne, psychologue).

Cet équipement jouera un rôle moteur dans un territoire en voie de désertification médicale et paramédicale qui avait été identifié en tant que tel par l’ARS (l’Agence Régionale de Santé) dès 2010. Cette maison de santé vise au renouvellement professionnel et contribue à jouer un rôle dans l’accès aux soins de l’ensemble de la population. 

Ces objectifs , fixés par les élus de la CCBJC, se retrouvent dans le Contrat Local de Santé signé le 31 janvier 2017 et porté, lui aussi par l’intercommunalité et l’ARS.
Initiée par les professionnels de santé réunis au sein de l’association « POLE SANTE JOINVILLE » en 2013, le projet est aujourd’hui conduit d’un point de vue architectural par le cabinet d’architecture Jean André MARTIN installé à Joinville. 
Le bâtiment a été conçu pour s’intégrer dans le contexte urbain historique de la petite cité de caractère et  à  la fois répondre aux besoins modernes des professionnels de santé. 
D’une surface avoisinant les 1200 m² sur deux étages, le coût prévisionnel de cet équipement est de 3 millions d’euros HT environ. Si l’ensemble des financeurs ne s’est aujourd’hui pas positionné de manière définitive sur l’accompagnement de ce projet, d’ores et déjà l’Etat et le GIP Haute-Marne participent au financement de projet structurant à hauteur de 54 %. La région Grand Est et le Conseil Départemental devraient délibérer prochainement. La CCBJC assurera 20 % du projet, soit environ 610 000 €. 
C’est la participation de l’ensemble des financeurs publics qui permettra d’établir un loyer mensuel attractif capable d’attirer de nouveaux professionnels.

Pourquoi  les ordures ménagères sont-elles désormais facturées sur le calcul de la Taxe Foncière ?

Il est important de savoir que l’état n’offre que deux solutions de recouvrement aux collectivités comme la CCBJC :

la Redevance

C’est la solution qui était utilisée ces dernières années où 1 personne = une part = une facturation.
La facturation s’appliquait sur plus de 13.500 personnes.
Entre les personnes non identifiées ( 1 134 en 2015 soit une perte de 97 524 Euros), les déplacements géographiques non-déclarés et les nombreux impayés, la CCBJC ne pouvait tenir des comptes équilibrés et comptabilisait plus de 200 000 €uros de déficit. Soit 1 000 000 Euros d’investissement perdus en comptant les 80 % de subvention.
La seule et unique alternative proposée par l’Etat à la redevance est:

la Taxe

L’Etat impose aux collectivités d’appliquer un pourcentage consacré aux enlèvements des ordures ménagères sur la base de la taxe foncière.
Les taux votés et appliqués permettent à la CCBJC de rembourser les dépenses provenant de l’enlèvement des ordures ménagères.
Sous certaines formes ce type de de calcul peut paraître abusif (application sur des granges, des piscines, des logements vides) mais ce mode de calcul proposé par l’état ne propose pas d’éxonération.
La CCBJC ne fait aucun bénéfice sur ce mode de recouvrement. 

Vous pouvez trouver sous ce lien une page consacrée aux questions les plus fréquentes concernant ce mode de recouvrement.

 

 

10 ans ça se fête ! Pour cela, la Communauté de Communes du Bassin de Joinville en Champagne a décidé d’engager toute une série de travaux, durant les grandes vacances scolaires, à la crèche, «Vall’âge tendre» pour répondre aux attentes des familles du territoire.

Les locaux ont été entièrement rénovés et modulés afin d’améliorer le confort des enfants mais aussi pour permettre d’ouvrir 10 places supplémentaires sur les 3 services : bébés, moyens et grands. De plus, une cuisine satellite a été mise en place afin de fournir à chaque enfant leur repas du midi ainsi que leur goûter et cela, il est important de le souligner, sans facturation supplémentaire pour les familles. Le parking a subi une extension et une terrasse couverte a été montée.

La demande d’accueil étant toujours grandissante, la CCBJC a pour ambition de créer une micro-crèche sur le secteur de Doulevant le Château. Au préalable une étude de faisabilité est en cours, les conclusions devraient être connues d’ici la fin de l’année

Pour tous renseignements, Florence THIEBAULT, Directrice de la Structure Multi Accueil Vall’âge tendre, et toute son équipe, vous répondent au 03 25 05 63 47 ou par mail à vallagetendre@ccbjc.fr.

Dans le cadre du décret n°2017-1108 en date du 27 Juin 2017 offrant aux collectivités la possibilité d’instaurer le retour à la semaine de quatre jours pour les écoles primaires, la CCBJC a formulé une demande auprès des services de l’État afin de mettre en œuvre cette nouvelle organisation fortement souhaité par l’ensemble des familles.

Aussi, entre le 29 et 30 Juin 2017, les écoles du territoire ont statué sur cette proposition au cours de conseils extraordinaires. Elles ont émis, à 96 %, un avis favorable.

Le 30 Juin 2017, le Président de la CCBJC, conjointement avec les écoles, a fait parvenir une demande de modification du temps scolaire à la Directrice Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN).

Le 10 Juillet 2017, au cours d’un conseil communautaire extraordinaire, les délégués ont confirmé leur volonté d’engager cette nouvelle organisation du temps scolaire, pour laquelle ils s’étaient déjà positionnés le 6 Juin 2017 avant la parution du décret.

 Le 12 Juillet 2017, la DASEN, après étude de la demande, a validé à titre dérogatoire cette nouvelle adaptation de l’organisation du temps scolaire sur quatre jours.

En image vous trouverez le tableau des nouveaux horaires pour les écoles du territoire.

Le fleuret, l’épée ou encore le sabre sont autant d’armes que nos mousquetaires du club d’escrime de Joinville manient depuis maintenant plusieurs années au sein de leur salle d’entrainement située dans l’ancienne... 

Lire la suite de l'article

 

Depuis 1970, c’est au gymnase du champ de tir que les plus belles pages de l’histoire du sport Joinvillois se sont écrites. Il accueille encore aujourd’hui ...

Lire la suite de l'article.

-

-

Le territoire intercommunal va se lancer dans l’élaboration d’un document d’urbanisme !

Cette décision intervient suite au transfert de compétence des documents d’urbanisme des communes à la CCBJC fixé par arrêté préfectoral en date du 17.07.15 et à la délibération du 21.12.15 portant sur la prescription du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.

L’objectif d’une telle démarche est de mettre en place un projet de territoire partagé qui intègre les diversités locales avec une cohérence d’échelle d’intervention. Nous entrons donc dans une démarche de collaboration pour définir des orientations d’aménagement et fixer des règles communes d’utilisation des droits du sol.

La CCBJC a agrandit son équipe en recrutant une chargée de mission Aménagement du territoire et PLUi, qui aura en charge de la mise en place de la procédure et sera l’intermédiaire privilégié entre élus, services de l’état, population, bureau d’études et acteurs locaux.

Un cabinet d’études privé sera recruté d’ici la fin de l’année pour mener des études et rédiger le futur document.

Cette démarche de PLU intercommunal est longue et complexe, nous ne manquerons pas de faire appel aux suggestions et avis de la population et des acteurs locaux au travers de réunions de concertation.

Unitech CCBJC Joinville
L’entreprise a choisi de s’installer sur un parc d’activités géré par la Communauté de Communes du Bassin de Joinville en Champagne et situé à cheval sur les communes de Thonnance les Joinville et Suzannecourt à proximité immédiate de Joinville.
 
Après presque 3 années de travail pour concrétiser ce projet entre la CCBJC, la Chambre de Commerce et d’Industrie (Haute-Marne Expansion) et l’entreprise, la décision du groupe a été officiellement donnée au début du mois de décembre 2015.